Quelles sont les charges financières en entreprise ?

Les entreprises ont souvent recours à des moyens de financement, pour financer les besoins générés par la gestion de leur entreprise. Les frais générés par ces moyens de financement sont appelés des charges financières. Ces frais sont classés en plusieurs catégories. Cet article vous permettra d’en savoir plus sur les charges financières.

Qu’est-ce qu’une charge financière et quelles sont les différentes charges financières ?

Les charges financières sont les frais liés aux ressources d’emprunt obtenus auprès des créanciers bancaires et financiers. Ainsi, le montant des charges financières varie en fonction de l’endettement de l’entreprise. Ce montant varie aussi en fonction du montant des taux d’intérêts.

Lire également : 5 conseils pour choisir sa nouvelle banque

En effet, les intérêts dus liés aux ressources d’emprunt obtenus impactent le compte résultat, en comptabilité. Cependant, le calcul de la charge financière d’une entreprise n’est pas fait en fonction du montant de son endettement. Il est fait en fonction du coût de ses dettes.

Les charges financières sont au compte 65 du plan comptable. Elles sont alors des débits du compte de résultat. Ces charges financières sont généralement séparées en deux postes. Il y a les charges des dettes, charges en intérêt et commissions et frais liés aux dettes. Et il y a les autres charges financières et comptes résiduels.

A découvrir également : Besoin d'un prêt ? 5 astuces pour convaincre son banquier

Charges des dettes, charges en intérêt et commissions

Ces charges sont uniquement occasionnées par le remboursement d’un prêt. Les intérêts de la dette sont comptabilisés dans le compte 66116 du plan comptable. Tandis que la partie du remboursement liée à l’amortissement du capital est portée au bilan.

En effet, Les intérêts des comptes courants et des dépôts créditeurs sont liés au compte 6615. Ces intérêts correspondent aux apports des associés autres que ceux versés au capital social. Les intérêts bancaires et intérêts sur opérations de financement correspondent au compte 6616. Ils sont aussi considérés comme des charges financières. De ces intérêts, on distingue les agios bancaires et les intérêts d’escompte.
Les agios bancaires rémunèrent la facilité de la banque à accorder un prêt à une entreprise, à solde bancaire négatif. Alors que, les intérêts d’escompte sont perçus par la banque pour la prise de propriété de la créance détenue par une entreprise sur un client.

De plus, les intérêts des autres dettes concernent uniquement les pénalités pour paiement tardif infligés par les fournisseurs. Ils prennent aussi en compte l’indemnité forfaitaire pour les frais de recouvrement. Les créances non recouvrables liées à des participations sont liées au compte 664 du plan comptable. Les escomptes accordés aux clients sont au compte 665. Et les frais sur cession de titres sont au compte 667.

Charges financières et comptes résiduels

Les pertes de change correspondent à la perte qu’une entreprise peut nettoyer. Cela est possible, si la devise étrangère dans laquelle elle effectue des échanges se dévalue par rapport à sa devise domestique. A cause de la couverture de change, l’entreprise est contrainte de décaisser plus ou d’encaisser moins qu’attendue.

Ainsi, si l’entreprise a recours à l’affacturage, c’est-à-dire le transfert de la totalité de ses créances commerciales, elle doit s’acquitter. Elle dit s’acquitter du paiement de commissions et d’agios.

En conclusion, les charges financières sont les frais occasionnés par ressources d’emprunt obtenus par une entreprise, de la part des créanciers bancaires et autres. Ces charges sont classées en deux grandes catégories. Il y a charges des dettes, charges en intérêt et commissions et les charges financières et comptes résiduels.