Comment assurer son logement étudiant ?

Au début de la rentrée, de nombreux étudiants emménagent dans leur nouveau logement. Que ce soit une résidence universitaire, un logement privé meublé, ou non, il est très capital de souscrire à une assurance pour son logement étudiant. Mais, comment procéder ? Découvrez cela dans cet article !

Assurance logement étudiant

A lire aussi : Comment bien préparer sa retraite ?

L’assurance logement est une obligation surtout lorsque vous êtes étudiant. Deux types d’assurance sont proposés en général : il s’agit de l’assurance étudiant responsabilité civile et l’assurance étudiant multirisque. Cependant, l’assurance multirisque est plus adaptée aux étudiants, car elle permet d’assurer le logement et le mobilier. En effet, l’assurance multirisque protège l’étudiant contre le vol, le bris de glace, l’incendie, les explosions, l’inondation. L’étudiant bénéficie par ailleurs d’une garantie contre les risques de dommages sur le matériel informatique, la garantie de couverture du logement en cas d’absence prolongée et même une protection juridique.

Lorsque vous êtes en colocation, il est possible que chacun puisse souscrire à l’assurance. Mais, tous les colocataires peuvent souscrire à un seul et même contrat où leurs noms figureront. Dans ce cas, ils s’organiseront pour payer les frais d’assurance à leurs convenances. Il faut noter que le prix moyen d’une assurance logement étudiant est de 100 euros l’an.

A voir aussi : Assurance habitation : quelles sont les garanties offertes ?

Démarches pour assurer son logement étudiant

L’assurance logement est la plus claire du temps octroyée aux étudiants ayant moins de 26 ans d’âge. Par ailleurs, pour pouvoir en bénéficier, il faut avoir un logement de moins de 40 m2. Lorsque vous vous apprêtez à prendre votre assurance, l’assureur vous remettra une fiche d’information sur les prix et les garanties et un exemplaire de projet de contrat et de ses annexes.

Ces documents vous donneront des informations sur les plafonds de garanties, les limites de garanties, le montant des franchises, la loi et les instances compétentes en cas de litige. Il faudra bien en prendre connaissance pour s’assurer que ce programme d’assurance correspond bien à ses besoins avant de signer le contrat.